• Vol. 2 nº 2, mai 2015

    Lus avec attention, compulsés distraitement, consultés machinalement, triturés, pliés, roulés, les documents d’accompagnement des concerts, produits en quantité par les organismes musicaux, survivent rarement au cadre immédiat du concert, sauf pour quelques collectionneurs qui retrouvent dans ces objets anodins – livret de concert, affichette, talon de billet – le souvenir d’une expérience esthétique. Malgré l’utilité évidente de ces imprimés au moment du concert, ils sont le plus souvent ignorés, voir banalisés, par les musicologues au profit d’autres sources de documentation approuvées par la communauté scientifique, telles les partitions, les enregistrements sonores, les écrits de musiciens, ou encore les critiques de concert publiées dans la presse musicale. Quelques travaux récents s’appuient toutefois sur ces médias pour retracer l’histoire de la production et de la promotion de la musique de tradition occidentale savante.