• Vol. 8 nº 1, juin 2021

    Cet article propose de se pencher sur le phénomène de l’enregistrement, à des fins commerciales, de genres musicaux afrocolombiens dans des studios de la ville de Bogota, capitale de la Colombie. Depuis le début de la décennie 2000, Bogota est en effet le théâtre d’un phénomène singulier pourtant impensable il y a seulement quelques décennies : le succès commercial et critique de musiciens porteurs de traditions musicales afrodescendantes en provenance de régions rurales parmi les plus défavorisées du pays.


  • ISSN : 2368-7061
    © 2021 OICRM / Tous droits réservés