• Vol. 9 nº 1, juin 2022

    Bartabas porte un intérêt tout particulier à la musique de Stravinski. Pour son septième spectacle, intitulé Triptyk (2000-2002), le fondateur du Théâtre équestre et musical Zingaro a mis en piste Le Sacre du printemps (1913) et la Symphonie de psaumes (1930). Ces œuvres encadraient le Dialogue de l’ombre double (1985) de Pierre Boulez, qui fut également le chef d’orchestre de quelques représentations. Pour danser le Sacre aux côtés des chevaux et cavaliers, Bartabas a fait appel à sept hommes indiens du Kerala pratiquant le kalaripayattu, un art de combat ancestral du sud de l’Inde inspiré par des postures animales. En 2018, une nouvelle version du spectacle, renommée Le Sacre de Stravinsky, a été créée par l’Académie équestre de Versailles à La Seine musicale.

  • Hors série, mars 2022

    Au travers d’un entretien, Frédéric Lebrasseur s’est exprimé sur sa pratique musicale pour le cirque en période de pandémie. Le confinement a-t-il suscité de nouvelles pratiques et réflexions ? Cette crise a-t-elle permis de développer de nouvelles approches dans les processus de composition pour le cirque ?
    Le témoignage de Frédéric Lebrasseur, croisé avec celui d’autres membres de la compagnie, est illustré ici par des documents complémentaires (extraits de spectacles, enregistrements, documents de travail, partitions). Comme nous le verrons, la pandémie a engendré la suppression de la musique live, ce qui a nécessité la création de trames sonores, et ce, dans des délais très courts. Le travail avec les collaborateurs a aussi évolué : la compagnie a développé un projet de court-métrage qui a conduit Frédéric Lebrasseur à s’éloigner de l’improvisation pour privilégier l’écriture de partitions.


  • ISSN : 2368-7061
    © 2023 OICRM / Tous droits réservés