• Vol. 1 nº 1, novembre 2012

    La notion de professionnalisation pose plusieurs défis en sociomusicologie dans la mesure où il s’avère impossible d’établir un profil de carrière qui soit valable pour tous les musiciens. Mener une enquête à ce sujet auprès d’artistes migrants ajoute aux considérations socioprofessionnelles des enjeux d’autres ordres, car ces individus ont à se positionner comme musiciens à part entière tout en affirmant un bagage de pratiques et de connaissances musicales qui leur est propre. À ce propos, Montréal constitue un lieu de choix pour une étude, s’agissant d’une métropole dont la composition sociodémographique est très diversifiée, et qui accueille ainsi de nombreux musiciens venus d’ailleurs, aux profils et aux parcours variés.