• Vol. 2 nº 2, mai 2015

    Les EMR de l’IDM sont la systématisation d’une technique d’enrichissement du rythme savamment développée, le fruit d’une recherche ayant au cœur l’utilisation des technologies numériques au profit de la pertinence musicale. Quels sont alors les éléments clés d’élaboration des EMR et sur quels critères d’analyse devons-nous évaluer ces derniers ? L’objectif de cet article est d’exposer en détail les paramètres d’analyse essentiels pour mener à bien leur description. Notre démarche de recherche se veut ici être à la fois une synthèse des travaux engagés auparavant et un complément à notre méthodologie dédiée à l’analyse rythmique de l’IDM. Celle-ci fournit, en effet, les éléments fondamentaux pour la mise en rapport contextuelle des différents niveaux du rythme. Elle est donc un compromis entre la volonté de faire référence aussi pertinemment que possible aux phénomènes concrètement aperçus dans le spectre de l’œuvre et celle de rendre accessible le plus grand nombre possible de données utiles pour la description de toute l’étendue de la structure rythmique. En proposant un cadre d’analyse restreint à la contexture des EMR, nous souhaitons compléter un outil théorique que nous estimons essentiel pour la compréhension du rôle joué par l’IDM dans le développement des musiques électroniques.