• Vol. 3 nº 2, mai 2016

    Si le titre Le Verfügbar aux Enfers lui-même fait référence à l’une des œuvres fondatrices du genre, Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach (1858), les autres opérettes citées, soit La fille de Madame Angot de Charles Lecocq (1872), Phi-Phi de Henri Christiné (1918), Ciboulette de Reynaldo Hahn (1923) et Trois valses d’Oscar Straus (1935/1937), marquent elles aussi, chacune à sa manière, des moments de l’histoire de l’opérette. Surtout, ces pièces mettent en scène des héroïnes délurées, débrouillardes et joyeuses, qui ont pu servir d’inspiration – même inconsciente – aux prisonnières.