• Vol. 7 nº 1, avril 2020

    Richard Wagner a très tôt essayé de constituer autour de lui une communauté de partisans. Afin de rallier des adeptes à ses projets de réforme de l’opéra, il s’est servi des moyens de communication et de publicité les plus modernes de son époque. C’est dans cette optique qu’il s’est lancé dans la rédaction de ses innombrables essais, écrits théoriques et critiques musicales consacrés aux sujets les plus divers. Ces textes – ou du moins certains d’entre eux – ont eu un large écho auprès de ses contemporains. On peut même affirmer que l’incroyable notoriété qu’a connue le compositeur de Lohengrin à partir de la seconde moitié du XIXe siècle ne s’explique pas uniquement par le caractère de nouveauté de ses drames musicaux ou par le soutien décisif que lui ont apporté d’influents mécènes (Pauline von Metternich, le roi Louis II) et des artistes de renom (Liszt, Baudelaire), mais également par la résonance médiatique de ses essais en tout genre.

  • Vol. 4 nº 1, mai 2017

    Le propos de Jean-Jacques Nattiez est particulièrement ambitieux : son volumineux ouvrage propose rien moins qu’un panorama complet de la question de l’antisémitisme de Wagner, depuis la jeunesse du compositeur jusqu’à l’époque actuelle. Le livre ne se limite en effet pas à traquer l’antijudaïsme et l’antisémitisme dans la biographie, l’œuvre et la pensée de Wagner, mais il tente également d’en mesurer les effets au fil de l’histoire de leur réception, depuis la première moitié du XXe siècle jusqu’à l’époque contemporaine.


  • ISSN : 2368-7061
    © 2020 OICRM / Tous droits réservés