• Vol. 2 nº 1, janvier 2014

    Pourquoi s’intéresser à la réception de Debussy ? D’entrée de jeu une réponse simple peut être fournie : la musicologie et les sciences sociales n’ont pas fini de sonder les significations et les réalités rattachées à son œuvre, et cela de son vivant jusqu’à aujourd’hui. Tout musicien ayant reçu une formation académique a été momentanément confronté à Debussy, ne serait-ce que dans les cours d’histoire où son héritage se présente comme un passage obligé lorsqu’il est question des transformations esthétiques, de l’ouverture aux musiques orientales et des explorations sonores marquant l’entrée en scène de la modernité au tournant du XXe siècle.

  • Vol. 1 nº 1, novembre 2012

    Ce premier numéro de la Revue musicale OICRM (RMO), dont le dossier porte sur la professionnalisation en musique du Québec, est à l’image de l’esprit qui animera cette revue au cours des années à venir. D’une part, sans être une revue étudiante, la Revue musicale OICRM fait une large place aux travaux des étudiants qui soumettent des articles répondant aux objectifs scientifiques de la revue. Cette réalité s’inscrit dans l’importance des travaux des étudiants au sein de la communauté universitaire, tant à l’Université de Montréal et l’Université Laval (piliers de l’OICRM) que dans les autres universités francophones. C’est dans cette optique que sont présentés aujourd’hui trois articles rédigés par des étudiants qui ont suivi un séminaire sur la « professionnalisation en musique » en mai et juin 2011, deux articles issus des travaux sur la pédagogie musicale sous la direction de Francis Dubé et un article sur le travail stylistique de la voix dans le country-western québécois des années 1930 et 1940. D’autre part, ce numéro montre aussi l’originalité et l’ouverture aux différents domaines disciplinaires qui alimentent la recherche sur la musique. Dans ce premier numéro, la sociomusicologie, la pédagogie et l’analyse phonostylistique sont à l’honneur, ce qui témoigne du dynamisme que l’on retrouve dans les différents secteurs d’activité de l’OICRM.